• Excel Place

Une remobilisation qui s’impose pour une reprise efficace

Mis à jour : juin 8

Le secteur hôtelier et de la restauration sont soumis à une pénurie d’employés depuis des années. Et la crise sanitaire n’a pas arrangé les choses, elle n’a fait qu’accentuer ce phénomène (démission, reconversion…).

Au grand bonheur de tous, de plus en plus d’établissements accueillent de la clientèle et se préparent à ouvrir. La situation est bien différente, que l’on bénéficie d’un emplacement avec une météo clémente, que sa clientèle habituelle soit exclusivement composée de touristes étrangers. Qu’il s’agisse de maisons jusque-là fermées ou non, le point commun est leur questionnement, car des zones d’incertitudes persistent.

Nous remarquons deux états d’esprit : les établissements plutôt parisiens qui ne sont pas certains de rouvrir avant l’été par manque de clientèle à forte contribution et ceux qui peuvent survivre grâce à une clientèle plus locale. Au facteur de la rentabilité, s’ajoute l’aspect humain. Car même si l’ouverture n’est pas forcément source de profits, c’est un risque de perdre des talents. Nous avons posé la question à plus de 200 professionnels : beaucoup préfèrent miser sur leurs équipes en les remettant en activité. La quasi-inactivité dans le travail ayant un effet ultra néfaste sur l’employabilité, le secteur doit faire face aux défis de motivation et recrutement.


Remobiliser les équipes dans un contexte économique tendu


Pas si simple pour tous les acteurs de l’hôtellerie-restauration ! Toutefois il faut féliciter les belles idées qui ont émergées pendant les 14 derniers mois notamment en restauration : drive, click & collect…

Nous le savons, cela ne sera pas comme avant, le dirigeant ou manager trouvera le renfort opérationnel s’il crée des momentum pour favoriser la prise de parole et faciliter les retrouvailles. Il est temps de revenir à des moments de cohésion d’équipe en présentiel et virtuel pour insuffler une dynamique et surtout comprendre l’état d’esprit de certains collaborateurs jusqu’ici en activité partielle, qui se sont posés beaucoup de question sur le sens de la vie et qui ont parfois décidé de changer de métier. Lorsqu’un collaborateur qui n’a quasiment pas travaillé revient avec envie sur le terrain, gardons en tête qu’il aura certainement changé et qu’il faut prévoir un « in boarding » comme pour un « on-boarding » d’un nouveau salarié.

De nombreuses raisons qui valorisent l’impérieuse nécessité de renouer avec les équipes de manière sincère avant la reprise. Alors pour préparer la reprise, il faut (re)créer du lien social pour souder les équipes qui seront sur le terrain ce qui limitera les dommages collatéraux à savoir la fuite de talents.

Cette crise a mis en exergue des pratiques ruineuses et bonnes pratiques en termes de management. Beaucoup de raisons qui amènent les responsables d’établissements à s’inquiéter du contexte de reprise car si la clientèle internationale ne sera pas à 100% au rdv, la clientèle française et européenne quant à elles sont une vraie source de trafic touristique.


Challenge du recrutement : redonner les lettres de noblesses à un secteur d’activité éprouvé


C’est un vrai dilemme pour les responsables de se projeter de manière pérenne face à la pénurie de main d’œuvre accentuée par des changements de carrière liée à une lassitude et le fait que la saison d’été 2021 sera forte et intense.

Il est vraisemblable que de nombreuses réservations arrivent à la dernière minute. A cet égard, il faut se préparer tant physiquement que moralement. Se préparer à bien accueillir les nouvelles recrues : saisonniers, stagiaires, apprentis etc. Malgré l’absence de visibilité, il convient d’anticiper le recrutement. Le personnel pour être motivé, devra avoir connaissance des objectifs à atteindre et être sensibilisé aux nouvelles attentes des clients pour les accueillir avec du cœur.

Direction et managers vont devoir ré-embaucher. La phase de « on-boarding » du nouveau collaborateur doit lui permettre de découvrir les différents services, avoir échangé avec son responsable, comprendre la mission, les objectifs fixés. De nombreux secteurs viennent chercher des pépites dans l’hôtellerie-restauration, à nous, professionnels du secteur, de motiver les plus jeunes, de donner des perspectives de carrières, de valoriser notre métier passionnant, donner envie de s’épanouir avec cœur au contact des autres. En bref, ouvrir le recrutement pour dénicher des talents dont la personnalité, l’envie de rendre service, l’empathie et la bienveillance sont des clés de succès pour satisfaire le collaborateur et le client.

Tout comme l’été 2020, la clientèle sera exigeante et voire plus complexe à satisfaire car plus éprouvée et donc avec un niveau d’attente élevé. Pour garantir une saison sans exploser en vol, commencez au plus vite le recrutement. Cette anticipation, malgré l’incertitude, permettra de rendre l’entreprise stable et pallier le sous-effectif. Pour rappel, Élisabeth Borne, Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, appelle les employeurs à « embaucher les saisonniers auxquels ils font appel tous les ans, et de les placer en activité partielle le temps que la saison démarre ». Cette solution pourrait inciter les saisonniers à s’intéresser de plus près à un métier qui n’était que temporaire et par la suite être embauché en CDI, en tant que nouvel employé d’un établissement.


Quel que soit le secteur, les entreprises doivent s’adapter et poser la question aux équipes de comment ils voient la reprise. Il ne sera pas possible de forcer tout le monde à reprendre comme avant. Un retour en arrière à 100% comme avant ne sera pas viable même pour des industries de service comme les hôtels, les restaurants, les boutiques.

Pour être serein sur la saison particulière à venir, les maitres mots de la saison 2021 sont : recruter, mobiliser, former.


Excel Place vous accompagne à préparer votre reprise et développer des clés de succès comme :

- Changer l’organisation classique pour éviter la perte de talent

- Installer le collectif dans une équipe pour rester attractif

- Relancer l’activité par la mise en place de nombreux team building

- Préparer une reprise en vue des nouvelles attentes de la clientèle et de collaborateurs éprouvés


EXCEL PLACE


Pour en savoir plus et aller plus loin, contactez-nous :


contact@excelplace.com

www.excelplace.com


Sources :


https://www.lefigaro.fr/conjoncture/les-restaurateurs-craignent-le-manque-de-100-000-salaries-pour-la-reprise-d-activite-20210419

https://www.europe1.fr/economie/covid-19-pourquoi-des-restaurateurs-craignent-de-manquer-de-saisonniers-a-la-reouverture-4040869

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/les-restaurateurs-du-berry-s-attendent-a-des-difficultes-pour-recruter-a-la-reouverture-1619097376

https://www2.deloitte.com/fr/fr/pages/talents-et-ressources-humaines/articles/les-impacts-humains-de-la-crise-sur-le-secteur-hotellerie.html


23 vues0 commentaire