• Excel Place

Le Mandarin Oriental, dernier né des palaces parisiens

Mis à jour : 3 sept. 2019

– Philippe Lebœuf nous parle du dernier né des palaces parisiens –


Inauguré en juin 2011, rue Saint Honoré, un quartier tout aussi branché qu’historique, le Mandarin Oriental a obtenu le label Palace en juillet dernier. Découverte de ce palace parisien à la personnalité unique.


En plus d’offrir, 138 chambres et suites, un merveilleux Spa, une piscine intérieure ou encore une salle de fitness, l’hôtel dispose de plusieurs restaurants dont un restaurant deux étoiles au guide Michelin, de bars ou salon supervisés par Thierry Marx ou encore un jardin privé dans lequel vous pourrez déguster les plats créés par le Chef.


Propriété du groupe Mandarin Oriental, l’hôtel est aujourd’hui sous la direction de Philippe Lebœuf, une figure éminente de l’hôtellerie du luxe, qui s’est vu attribué la responsabilité de faire du Mandarin Hôtel l’un des principaux hôtels de luxe de la capitale. À la fois vitrine du design à la française et du chic parisien, l’hôtel se doit d’incarner la célèbre et unanimement reconnue « qualité de service » des hôtels du groupe Mandarin Oriental.


Excel Place : Vous avez été Directeur de grandes chaines prestigieuses comme le groupe Concorde Hotels, Louvre Hotels, Rosewood Hotels ou Administrateur des Leading Hotels of the World. Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre le groupe Mandarin Oriental ?


Philippe Leboeuf : En intégrant Mandarin Oriental, j’ai choisi de suivre un nouveau challenge synonyme de modernité, de lieu d’exception, au sein d’un Groupe en plein développement, avec à sa tête une personnalité incroyable, Edouard Ettedgui, Directeur Général de Mandarin Oriental.


Par le passé, j’ai eu la chance de travailler pour des établissements prestigieux et mondialement reconnus : Le Carlyle à New York, le Crillon à Paris ou le Claridge’s à Londres.


Ces différents hôtels ont été pour moi de très belles écoles. Je retrouve chez Mandarin Oriental la parfaite harmonie avec ma philosophie de l’hôtellerie. Mandarin Oriental est l’illustration parfaite de la passion du service – une valeur qui m’est chère – et le monde des affaires tout aussi primordial.


E.P. : Vous vous décrivez comme un self-made man qui a privilégié le « MBWA – Management By Working Alone » aux MBA. Quels sont les critères de recrutement et les principales qualités requises afin d’incarner la qualité de service et la passion du métier au Mandarin Oriental?


P.L. : L’implication au quotidien des collaborateurs du Mandarin Oriental et leur sérieux dans l’application des standards exigeants que nous leur imposons, ont été un élément central dans l’obtention de la distinction Palace que l’hôtel s’est vu décerner en juillet dernier.


Nos collaborateurs sont donc naturellement nos premiers clients et il est important pour nous qu’ils s’épanouissent au sein de l’hôtel et qu’ils gardent la passion de notre métier.


 L’évolution de notre métier me fait penser que nous devons évoluer tout en étant attentif à l’humain – un pilier l’élémentaire. La disponibilité et l’empathie sont donc des qualités que nous recherchons chez nos collaborateurs. Garants de la qualité de service délivrée au Mandarin Oriental, nos équipes se doivent de faire preuve d’audace et de créativité au quotidien afin de dépasser les attentes de nos clients.


E.P. : Justement, qu’est-ce que la  « Qualité de service » selon Mandarin Oriental ? Que mettez-vous en place pour l’optimiser ? Comment mesurez-vous la satisfaction client ?


P.L. : La « Qualité de service » se traduit chez nous, par un service discret et sans faille.


Dans une démarche de progression continue, nous avons des programmes de formation du personnel rigoureux et efficaces.


 Afin d’optimiser notre « Qualité de service » nous utilisons aussi différents outils comme les audits externes, l’organisation de visites mystères et aussi la mise en place de questionnaires électroniques.


E.P. : Vous êtes un membre actif de l’association « A chacun son Everest ». Racontez-nous cette aventure humaine.


P.L. : C’est une très belle aventure qui a commencé lors de ma rencontre avec la fondatrice de l’association Christine Janin en 1999, alors que j’étais à l’Hôtel de Crillon. Son énergie m’a tout de suite séduite ! L’aventure a commencé par un stage en tant que volontaire avant que je devienne membre du conseil d’administration en 2003.


En novembre 2004, je participe activement aux 10 ans de l’association en négociant 600 chambres en gratuité grâce au Club Des Dirigeants de L’hôtellerie Internationale et de Prestige et de son Président, Jean-Paul Lafay.


En juin 2014, je suis élu Président du Conseil d’Administration de l’association. Ce fut un très grand honneur de succéder au Président Fondateur, Jean-Pierre Davaille.


L’association a aujourd’hui 20 ans et c’est avec beaucoup d’émotions et regain d’énergie que nous souhaitons nous challenger et pérenniser l’aide que nous apportons aux enfants atteints de leucémie pour qu’ils atteignent « leur Everest » mais aussi à l’association dédiée aux femmes atteintes de cancer du sein.

Dans un esprit d’innovation, nous avons par exemple collaboré avec le chef pâtissier Pierre Mathieu pour la création d’une bûche puis d’une galette en hommage à l’association, qui recevra une partie des bénéfices.

 

Amoureux de Paris et passionné par son métier, Philippe Lebœuf a réussi à rendre le Mandarin Oriental comme adresse incontournable de la capitale. Réputé pour son raffinement à la française, le palace a su faire de la « qualité de service » un élément central de sa stratégie.



EXCEL PLACE


Sources :

Entretien avec Philippe Lebœuf, et communiqués de presse du Mandarin Oriental Paris

Le Palacio Madeleine

11 rue Tronchet

75008 Paris - France

+33 (0)1 83 79 04 60

contact@excelplace.com

  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône Instagram

En savoir plus

Références

Nos Services

@Excel Place 2020 | Tous droits réservés | Mentions légales